Le marché du mardi, n°11

eec7e490ec7c791fc33f689de070c38c.pngOPEN ACCESS
Open Access Directory, lancé et animé par Peter Suber et quelques grands noms de l’OA, se veut le point de référence sur toutes les problématiques liées au libre accès. Voir particulièrement la page University actions, qui résume les mesures et les politiques mises en places en faveur de l’OA dans les universités.
– Une étude comparative des outils de publication électronique en open source s’accompagne d’un wiki pour poursuivre la discussion.
« […] Tout en reconnaissant que la numérisation de masse et les archives institutionnelles sont 2 types d’initiatives distinctes, l’auteur [de ce rapport du CLIR sur l’usage des archives institutionnelles] soutient que leurs différences sont moins importantes pour l’utilisateur que pour le bibliothécaire » : la mise en place d’accès transparents pour les utilisateurs, si elle leur facilite la navigation entre les ressources, redn plus ardue la mesure de l’usage qui est fait de ces ressources pour les bibliothécaires.
– Le dernier numéro d’AMETIST, la revue de recherche des amateurs de sigles en IST 😉 est tout entier consacré aux archives institutionnelles, on y lira avec profit l’article de Jean-Claude Guédon pour faire le point sur les origines, le contexte et les enjeux du libre accès. Juste une question : pourquoi tous ces articles ne sont-ils pas déposés dans une archive ouverte (je n’en ai vu passer qu’un seul sur ArchiveSIC) ?
– La Repository Map offre une vue cartographique des archives ouvertes dans le monde, quelle que soit leur obédience technique ; elle utilise les données du ROAR et de l’OpenDOAR, les répertoires a priori les plus complets en matière d’archives ouvertes.
7896550a317dfce9dfc29293727eee92.png
2.0
– L’école de bibliothéconomie de l’Université de Colombie Britannique a mis sur son wiki une bibliographie sur Google Scholar
– Plein de ressources intéressantes à mettre dans sa boite à outil 2.0 trouvées sur Webtools4U2use : franchement, si à l’école on nous montrait juste la moitié de tout ce que l’on peut trouver là, on n’aurait pas perdu notre année.
It’s del.icio.us : pushing links to create dynamic web pages : cette présentation est un vrai mode d’emploi pour optimiser les pages web de sa bibliothèques avec des contenus dynamiques – aucune raison valable après de ne pas faire la même chose dans sa BM ou sa BU.

Advertisements

0 Responses to “Le marché du mardi, n°11”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




avril 2008
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :