Le marché du mardi, n°40

DOC ELEC STUFF

Nouveau modèle de diffusion annoncé par IEEE Computer Society pour 2 de ses revues papier, qui seront proposées à partir de 2011 soit en accès électronique, soit sous forme numérique off-line (le communiqué parle « d’interactive disk », je suppose que c’est un DVD ?), soit sous forme d’un recueil de résumés. Ca s’appelle OnlinePLUS+, c’est censé être moins cher et plus éco-responsable. Mouais.

– Une étude récente de l’évolution des revues scientifiques (en accès libre chez Springer) souligne le fait que, dans certains secteurs parmi les plus dynamiques (informatique, sciences de l’ingénieur), la diffusion des résultats de la recherche passe de plus en plus par les actes de conférences ou les archives ouvertes. Or ces sources sont peu indexées par le Science Citation Index, qui est l’outil de référence pour la mise en valeur des domaines de recherche d’une part, et pour le recensement des publications des chercheurs d’autre part. Pour les auteurs, la réduction de la couverture de certaines zones de la recherche par le SCI (et ses variantes en SHS, que l’on sait déjà biaisées) pose question sur la poursuite de l’utilisation de cet outil pour l’établissement d’indicateurs de portée nationale.

La même étude estime à 24 000 le nombre total de revues scientifiques actuellement.

OPEN STUFF

– Une bonne typologie des différentes mouvances du « libre » : open access, open source, open data, open education, open science chez The book of Trogool

– Curieuse initiative que celle de SPIE vient de lancer avec Optipedia, une encyclopédie sur l’optique et la photonique : constituée à partir de chapitres d’ouvrages publiés par l’éditeur, elle propose sur chaque article un lien vers l’ouvrage dont il est issu, que l’on peut acheter en ligne si on veut le lire dans son intégralité. Le site de l’éditeur propose aussi une rubrique « Free content » avec des sélections d’articles, des communications…

Internet Archive direct dans mon Firefox ? C’est possible, avec ce plug-in qui va ajouter l’IA aux moteurs de recherche fournis en standard avec votre navigateur préféré (vu sur le blog What’s new at the Internet Archive).

– Le repérage de cette présentation sur le statut juridique de la donnée libre par @calimaq m’a fait découvrir Veni, vidi, libri, un site consacré aux licences libres, que je n’ai pas encore fini d’explorer.

MOBILE STUFF

– Mobile, mobile oui mais pour quoi et pour qui ? C’est la question que se pose J. Rochkind dans mobile trendiness, à propos des applications et des interfaces pour mobile qui fleurissent sur les sites de bibliothèques. Sans remettre en cause l’intérêt de la chose, il aimerait avoir des retours sur l’usage réel de ces outils, histoire de vérifier qu’il y a bien un public pour ce type de service, et que ce qui leur est proposé jusqu’à présent correspond réellement à ce que les usagers attendent ; J. Rochkind suggère par ailleurs qu’avant de se lancer dans les services pour mobile, les bibliothèques devraient valider quels sont les services réellement appréciés parmi ceux qu’elle propose en ligne, voire améliorer ceux qui ont besoin de l’être, et ensuite seulement s’atteler à une version nomade…

OTHER STUFF

– L’Ecosse en images, c’est sur Scottish screen archive, une initiative de la bibliothèque nationale écossaise qui rassemble plus de 32 000 documents vidéo sur l’histoire et l’actualité du pays, dont 1000 sont visionnables en ligne gratuitement.
– Hispana est le portail d’accès aux ressources numériques culturelles de nos voisins espagnols, si j’ai bien compris, ce qui n’est pas sûr vu que mon espagnol date un peu…
– Leicestershire Statistics and Research Online (LSRO) me semble être un bon exemple de ce qui peut se faire en matière de mise à disposition des données publiques, dans un cadre collaboratif qui plus est.
– Tout savoir sur l’OCDE ? C’est ce que propose l’OECDFactblog : le blog fourmille de cartes, de stats, de liens vers des rapports et autres études… une mine, quoi.

[photos : graphic spirit, attraction-photos]

Publicités

1 Response to “Le marché du mardi, n°40”


  1. 1 Thelonious Moon 05/05/2010 à 20:53

    Bravo pour ce travail de veille !
    Un merci tout particulier pour l’article important paru chez Springer sur les limites du Web of Science.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mai 2010
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :