Posts Tagged 'share'

Chorus et Share

5009661582_7c08e91ebd_mL’annonce faite en février dernier par la Maison Blanche requérant la mise en accès ouvert des résultats de la recherche financée sur fonds publics invitait les agences gouvernementales concernées à mettre en place des outils pour assurer le stockage et la diffusion de ces données. Deux réponses ont émergé pour faire face à cette exigence, l’une émanant des éditeurs commerciaux, Chorus, l’autre étant soutenue par les bibliothèques, Share.

Chorus : on s’occupe de tout
L’argument principal des tenants de Chorus, c’est, believe it or not, de faire faire des économies au gouvernement américain. Les éditeurs s’engagent en effet à monter à leurs frais un portail d’accès aux articles en OA hébergés sur leurs plateformes. Les données sur le financement seraient mises à jour grâce à l’outil FundRef, déclinaison spécifique du système CrossRef pour l’identification et le signalement des publications (c’est CrossRef qui attribue les DOI aux articles). Du coup, plus besoin pour les autorités de maintenir des outils comme PubMedCentral, l’archive ouverte financée par les NIH.
Sauf que…
– Les éditeurs ne savent pas signaler correctement les articles en OA dans leur propres bases (voir mes essais précédents, par exemple).
– Ce n’est d’ailleurs pas dans leur intérêt : c’est même plutôt le contraire. Faire en sorte que ce soit la croix et la bannière pour trouver un article en OA, ou qu’au final la consultation se fasse en mode dégradé (sans possibilité de télécharger ou d’imprimer, par exemple), bref que l’expérience utilisateur soit bien meilleure sur les interfaces payantes, c’est aussi une stratégie de protection du patrimoine des éditeurs.
– Ce sont les agences qui ont les données les plus précises, les plus exhaustives et surtout les plus justes sur les financements, pas les éditeurs : le temps que FundRef soit réellement exploitable risque d’être assez long, ce qui risque de ralentir encore la mise en accès public des contenus.

Share : entrez, c’est ouvert
Ce que proposent les associations de bibliothèques et d’universités à l’initiative de Share (ARL, AAUL, APLU), c’est de s’appuyer sur le réseau des archives ouvertes existantes, qui serait en quelque sorte moissonné pour permettre une recherche fédérée. La plupart des archives ouvertes utilisant des logiciels open source et des protocoles libres, il ne devrait pas y avoir de problèmes d’interopérabilité. L’ARL a obtenu une subvention de 50 000$ de la Sloan Foundation , qui doit permettre de concevoir une feuille de route pour la mise en place du projet.
Fiche d’informations de l’ARL sur SHARE
Le draft du projet SHARE
Pour l’instant on ne sait pas lequel des 2 projets sera choisi : les projets ont bien été présentés dans le délai de 6 mois imposé par l’OSTP, mais on ne sait pas quand les agences se prononceront.

[Photo : Opensourceway]


mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.