Archive for the 'Choses en 2.0' Category

Twitter juridique

4058525652_f4b66cbc50_m.jpgVite fait en passant, une liste de comptes Twitter spéciale juridique, à recycler comme bon vous semble …

Les éditeurs
http://twitter.com/Dalloz
http://twitter.com/LaDocFrancaise
http://twitter.com/Lamyx
http://twitter.com/revuesorg
http://twitter.com/HeinOnline
http://twitter.com/JSTOR
http://twitter.com/ProjectMUSE
http://twitter.com/WestlawInfo

Les associations, annuaires, portails et autres…
http://twitter.com/juriconnexion
http://twitter.com/juriblogs
http://twitter.com/juridiconline
http://twitter.com/viepubliquefr
http://twitter.com/publicsenat
http://twitter.com/lcpan

Juste une petite remarque : chez les éditeurs, à part pour les sites américains, le contenu est le plus souvent une reprise des blogs ou fils rss des sites, il n’y a pas à proprement parler de valeur ajoutée, mais c’est quand même assez encourageant pour être signalé – et ça reste utile pour ceux qui ont délocalisé leur veille sur Twitter.

Chaud devant

209662750_826d454af2_m.jpgDave Pattern, bibliothécaire à l’Université de Huddersfield et auteur du très bon blog Self plagiarism is style, a bricolé un outil pour détecter les tendances de la biblioblogosphère. HotStuff 2.0, c’est son nom, analyse le contenu textuel d’une bonne centaine de biblioblogs et en sort plusieurs représentations graphiques : nuages de mots et « roues » de mots, avec des extraits de posts sur le mot du jour, la liste des blogs qui emploient le plus tel ou tel mot, qui sont « hot » ou pas… Le tout est fait avec du perl, du php, du rss et une API. Les résultats ne sont pas forcément pertinents, mais le corpus analysé est très hétérogène (multilingue, les mots vides ne sont pas écartés) ; je trouve néanmoins l’exercice intéressant, à prendre pour ce qu’il est : une tentative pour découvrir des sujets nouveaux et/ou intéressants (« an attempt to discover new and/or interesting topics »).
[photo : young_einstein]

Tu bloggues ou tu twittes ?

2719456068_4716e69139_m.jpg« Je dirai que les deux points de vue se valent et que tout dépend de ses objectifs. Le blog indéniablement est la home base, le socle de son branding numérique, Twitter, tout comme d’autres médias sociaux, l’extension de sa personnalité web. Bloguer dans un contexte professionnel nous « emprisonne », le terme est un peu fort, dans une ligne éditoriale à laquelle un certain lectorat de niche adhère et viens y lire, chercher et commenter des informations. Avec Twitter ça part dans toutes sortes de directions. » Alors Blogguer ou twitter, faut-il choisir ? demande Philippe Martin, avant de conclure qu’il est « Difficile finalement de conseiller telle ou telle approche, il y a déjà tellement de différentes façons d’utiliser ces deux canaux de diffusion. Le blog demande une approche plus structurée, studieuse et pérenne, Twitter s’incrit dans l’immédiat et la volatilité (sans jeux de mots)« .

Voilà en tout cas qui résume assez bien ma façon d’utiliser ces 2 outils.
[photo : VeVi]

Un avis sur les réseaux sociaux académiques

29883811_7196027086_m.jpg« J’ai trouvé bon nombre de ces sites attractifs au premier abord, et j’ai apprécié de m’y aventurer. Mais maintenant que j’ai testé ces plateformes, revenir à Facebook, c’est un peu comme rentrer à la maison. C’est vrai que je ne peux pas y trouver les autres chercheurs qui partagent mes centres d’intérêt. Mais si l’on considère le nombre d’autres moyens que j’ai de les trouver – entre les publications, les blogs et les conférences -, ai-je réellement besoin d’un réseau social de plus ? »

C’est la conclusion à laquelle arrive Kim Leeder, après avoir dressé un panorama des réseaux sociaux dédiés aux universitaires dans cet article du blog In the library with the lead pipe.

Bibsdeuxpointzero

dummies.pngMerci aux étudiants du Master 2 Métiers des archives, des bibliothèques et de la documentation de l’Université de Provence de m’avoir accueillie ce matin pour leur parler de bibliothèques et web 2.0. Juste quelques impressions :
– Les fils RSS, c’est vraiment pas encore rentré dans les moeurs, même des jeunes. Nous avons encore du boulot de sensibilisation de ce côté là.
– La différence entre blogs et wikis (et le reste des sites web) est de plus en plus floue dans les usages : on peut utiliser blogs et wikis comme des sites web, juste parce que c’est plus facile, pas forcément pour leurs caractéristiques de blog ou de wiki (c’est d’ailleurs ce que je fais pour mes supports de cours) – et c’est pas facile à expliquer.
– Ca les a bien fait rire quand je leur ai proposé de devenir fans de la page de la BU de droit et d’éco sur Facebook 🙂

J’ai mis mon support sur Slideshare.

SLJ’s All together now

fe2805058f2d7293cf52f25013eab4d4.jpgLa revue professionnelle School Library Journal organise cet été All together now, une session de formation 2.0 en ligne ouverte à tous. L’objectif de ce type de programme (à l’instar de Learning 2.0, lancé en juillet 2006 par Hélène Blowers de la bibliothèque de Charlotte Mecklenburg County, ou de Five weeks to a social library) est « d’encourager les personnels à expérimenter et à apprendre à utiliser les technologies émergentes qui redefinissent le contexte de la diffusion de l’information par internet aujourd’hui. » La formation est basée sur l’exploration d’outils « émergents » genre blogs, wikis, réseaux sociaux, podcasts, RSS… bref 12 thèmes au total qui vont être abordés d’ici la fin août. Et c’est, excusez du peu, Michael Stephens, bibliobloggueur de référence sur Tame the web, qui pilote l’opération.

On peut suivre les blogs des participants (plus d’une soixantaine) sur ce blog, ou sur l’univers Netvibes « All together now » créé pour l’occasion.
Et par ici, malgré une vague agitation, toujours rien de concret…
[photo : emadivine]

Le marché du mardi, n°12

591b86c5b66330f842dfdfa7623e4390.jpgUn tout petit marché cette semaine, et bizarrement uniquement des choses en rapport avec la vidéo :
Hein Online, une plateforme d’archives de revues juridiques américaine, a eu la bonne idée d’une part de faire des tutoriels vidéo pour expliquer ses différentes fonctionnalités, et d’autre part de les mettre en ligne sur YouTube. Ils ont aussi été parmi les premiers à lancer leur blog.
Libecast promeut les podcasts et autres séquences vidéo mettant en valeur les expositions, conférences et autres manifestations organisés par la BU de Cornell.
– Enfin Keskidi, un outil pour transcrire puis traduire des vidéos (sous-titrage), dans la même veine que dotSUB (où l’on peut d’ailleurs trouver tous les tutoriels du Common Craft Show en version sous-titrée).
[photo : funadium]


mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.