Posts Tagged 'indicateurs'

Des métriques pour l’open access

De  la même manière que les usages des revues en open access sont relativement peu étudiés dans les bilans statistiques, l’open access est actuellement assez peu pris en compte dans les différentes mesures de l’activité de publication, qui restent souvent basées sur le volume de citations.

Il serait cependant intéressant, pour faire évoluer les pratiques, de reconnaître l’ouverture des résultats de la recherche comme un avantage, un critère positif à côté d’autres mesures de la qualité du travail de recherche. C’est dans cette optique que David Nichols et Michael Twidale ont réfléchi à différents indicateurs, qu’ils présentent dans l’article Metrics for openness, dont je vous conseille la lecture. Voici quelques-unes de leurs propositions :

  • Practical openness index : le nombre d’articles et de communications en accès ouvert d’un auteur divisé par le nombre d’articles et de communications publiés par cet auteur, l’idée étant de s’approcher le plus de 1 (toute la production de l’auteur en accès ouvert).
  • Effective openness index : celui-ci prend en compte les questions de copyright, qui font qu’un article ne peut pas être « libéré » en OA ; on déduit du nombre total de publications celles dont on est sûr que les conditions de copyright empêchent toute ouverture potentielle.
  • Acce$$ index : ici on mesure le coût d’accès à la production d’un auteur pour un lecteur lambda ; la difficulté est de déterminer le coût d’un article, sachant que celui-ci varie selon le tarif payé par l’établissement auquel le lecteur appartient, et s’il n’appartient pas à une université, quel tarif choisir : le tarif public ? le coût du pay-per-view ? Et comment déterminer le coût d’un chapitre ?
  • Openness cost index : la mesure des coûts pour la mise en accès ouvert des documents prend en compte les APC, mais aussi, et c’est plus difficile à calculer, le temps et les efforts nécessaires pour y arriver : le temps de saisie (celui du chercheur ou celui d’une tierce personne), le temps de recherche de la bonne version à déposer, etc.
  • Illegality index : combien d’articles sont accessibles librement au mépris des règles de copyright ?

Les auteurs rapportent un effet vertueux de ce type de métrique individuelle : l’envie de faire augmenter son score est motivante. La jauge proposée sur dissem.in est un bon exemple de visualisation de ce type de données.

Une des difficultés rapportées par les auteurs pour établir ces métriques réside dans le choix de l’outil de mesure : faut-il considérer l’accès potentiel aux documents (en tant qu’auteur, je sais ce que j’ai produit en OA), ou bien le niveau de « découvertabilité » (discoverability) des documents (quels documents sortent le plus dans les recherches sur Google Scholar, par exemple) ; un document en accès ouvert qui est difficile à trouver est-il vraiment ouvert ?

Les auteurs indiquent qu’il est possible d’appliquer ces ratios au niveau d’une institution : cela me semble encore difficile, on manque de données propres, fiables et exploitables pour pouvoir faire ce type d’analyse à grande échelle, mais l’idée est bonne.

A AMU nous calculons annuellement un indicateur OA (iOA)* pour l’établissement, basé sur le nombre de publiants potentiels et sur le nombre de documents déposés en texte intégral dans HAL AMU, ça donne la formule suivante :

iOA = NBA (nombre de dépôts en texte intégral dans l’archive dans l’année) / NBEC (nombre d’enseignants-chercheurs, d’ATER, de doctorants et de postdocs de l’année)

Bien sûr il pourrait être affiné ou pondéré, complété pour prendre en compte l’OA Gold, etc. – en attendant il nous donne une grande tendance, et c’est déjà pas si mal…

Nichols, D. M., & Twidale, M. B. (2017). Metrics for openness. Journal of the Association for Information Science and Technology, 68(4), 1048–1060. https://doi.org/10.1002/asi.23741

* mis au point par Marin Dacos.

 


juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.