Posts Tagged 'transition numérique'

Leadership numérique

Dans Library leadership for the digital age, la dernière synthèse publiée par l’association de consultants Ithaka S+R, Deanna Marcum adapte au monde des bibliothèques des recommandations pour le leadership numérique, en 10 points ; extraits :
1. Créer une stratégie numérique globale, qui peut être partagée largement et répliquée au sein de l’organisation

C’est sans doute l’un des plus grands défis pour les bibliothèques. Bien que beaucoup de bibliothécaires comprennent que les bibliothèques sont numériques au quotidien, il y en a toujours un certain nombre qui pensent que les activités numériques s’ajoutent au coeur du métier. Nous n’attendons plus que la révolution numérique ait lieu : elle est là. Les collections imprimées continuent à avoir une grande valeur universitaire, mais les étudiants recherchent de l’information numérique – quand ils en ont besoin, sur n’importe quel appareil, provenant de n’importe où.

2. Inclure la littératie numérique dans toute l’organisation4315941245_d0516fec53_m

Une des principales raisons pour lesquelles la plupart des personnels considèrent le numérique comme un joli ajout est qu’ils ne sont pas encore entièrement à l’aise avec le numérique. Pour les conservateurs et les spécialistes documentaires, cela signifie d’en savoir autant sur les ressources numériques que sur les revues et livres imprimés. Cela veut dire connaître les sites web qui contiennent de l’information universitaire riche et de qualité. Cela veut dire savoir comment les chercheurs utilisent les blogs et les sites web pour communiquer leurs résultats de recherche. Cela veut dire connaître les services et les produits que proposent déjà les fournisseurs. Comprendre où trouver les ressources numériques est insuffisant en soi. Les bibliothécaires doivent savoir comment identifier, acquérir et conserver ces ressources numériques. C’est plus compliqué que d’acheter et de stocker des livres dans les collections. Les acquisitions numériques nécessitent souvent la négociation complexe de droits de propriété intellectuelle. L’ajout de ces ressources aux collections de la bibliothèque demande un savoir-faire technique et une infrastructure suffisamment robuste pour assurer l’hébergement et la conservation numériques.

3. Se recentrer sur les fondamentaux

Les usagers veulent accéder à l’information, ils se fichent de savoir ce que la bibliothèque possède. En intégrant complètement les ressources numériques aux ressources patrimoniales, nous construisons le type de bibliothèque dont les usagers d’aujourd’hui ont besoin – et nous donnons en même temps de la crédibilité à notre mission traditionnelle. Le rôle de la bibliothèque change dans le monde numérique, et nous devons être honnêtes avec ces changements. Les étudiants utilisent la bibliothèque autant ou même plus qu’avant, mais ils l’utilisent la plupart du temps à distance. Les budgets des bibliothèques pour les ressources électroniques ont augmenté de façon dramatique ces dernières années, mais peu de bibliothécaires ont réellement analysé de façon sérieuse ce que cet accès distant implique en termes de personnels, d’espaces ou d’organisation.

4. Adopter les nouvelles règles d’interaction avec les usagers

4545772727_d596406d64_mLes bibliothèques doivent être prêtes à écouter les besoins des usagers. Nous ne sommes pas en position de prescription. Dans l’environnement web, plusieurs questions des usagers peuvent avoir des réponses instantanées. Si les bibliothèques veulent avoir une valeur ajoutée pour leurs usagers, elles doivent être prêtes à fonctionner [selon les règles de] cet environnement.

5. Comprendre les différences globales dans la façon des usagers d’accéder à et d’utiliser internet

De plus en plus de BU comprennent leur rôle-clé dans les politiques de recrutement et de suivi des étudiants de leurs établissements, elles doivent être conscientes des questions variées de diversité  et faciliter l’accès à tous.

6.Développer les compétences d’analyse de l’organisation

Au lieu de se baser sur les pratiques du passé, le leader numérique s’appuiera de plus en plus sur les données pour prendre des décisions. Que savons-nous des intérêts et des préférences de nos usagers ? Elaborons-nous nos services à partir de ces informations ?

[…] sans violer les questions de protection de la vie privée, nous devons utiliser l’analyse de données pour comprendre les comportements de nos usagers et créer des services qui répondent à leurs besoins.

7. Se concentrer sur l’expérience utilisateur

Quand nous commençons à personnaliser nos services, nous nous heurtons assez vite au manque d’expertise disciplinaire de nos bibliothécaires généralistes. Nous avons besoin de bibliothécaires qui travaillent en partenariat avec les départements universitaires, pour créer des services de soutien à leurs missions de recherche et d’enseignement.

8. Promouvoir des leaders possédant des compétences qui concilient expertise traditionnelle et expertise numérique

Les nouveaux personnels s’attendront à ce que l’établissement soit numérique. Ils seront mal à l’aise avec les règles traditionnelles. Les leaders numériques aideront les personnels les plus chevronnés à passer dans le monde numérique avec confiance et enthousiasme.7900901406_5be290fc5d_m

9. Faire attention à la compatibilité culturelle lors du recrutement de leaders numériques

Les leaders efficaces n’ont pas peur de secouer la culture établie quand c’est nécessaire.

10. Comprendre les motivations de ses employés les plus talentueux

Les bibliothèques doivent cultiver les talents parmi leurs personnels, et être suffisamment attractives pour les encourager à rester dans l’établissement. Pour ce faire, elles doivent avoir une stratégie numérique claire pour leur développement, mais surtout elles doivent entretenir une culture d’établissement qui valorise l’expérimentation et la créativité…

[Photos : Michael Dales, Limor, Viki Reed]


février 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.