Archive pour juillet 2006

Inspirations

Trop cool, le générateur d’idées pour les bibliothèques 2.0 ! Qui a dit qu’on pouvait s’ennuyer en bibliothèque ? 🙂

Alerte sur les logiciels sociaux

La biblioblogosphère US (ici, ici, et aussi ici, entre autres) commente largement ces jours-ci l’actualité législative : en effet, le projet de loi sur la « suppression des prédateurs numériques » (DOPA, Deleting Online Predators Act), vient d’être voté par les députés par 415 votes contre 10. Il doit maintenant passer au Sénat, mais il y a peu à espérer de ce côté là…

Mais de quoi s’agit-il au juste ? Et bien le DOPA est une mesure qui, dans le but louable de protéger les mineurs des mauvaises rencontres sur internet, obligerait les écoles et les bibliothèques américaines qui bénéficient d’un financement fédéral spécifique (« e-rate »), à bloquer l’accès aux sites de chat et à la plupart des logiciels sociaux pour pouvoir continuer à le recevoir.

Par logiciels sociaux, le législateur entend :

– délivrés par un fournisseur commercial

– permettant à des utilisateurs enregistrés de se créer un profil comprenant des information personnelles détaillées

– permettant à des utilisateurs enregistrés de se créer un journal en ligne et de le partager avec d’autres utilisateurs

– permettant d’obtenir des informations personnalisées sur les utilisateurs extrèmement précises

– permettant de communiquer entre utilisateurs

Ce qui s’applique, en gros, à tous les Flickr, Amazon, MySpace, les plateformes de blog,… Et, par ricochet, aux services qui appliquent les fonctionnalités si populaires des sites commerciaux dans d’autres domaines, comme OpenWorldCat d’OCLC, par exemple.

Au lieu de mettre l’accent sur l’éducation à l’information, sur la formation à la culture du réseau, sur la sensibilisation des utilisateurs (et pas seulement des mineurs) à un « safe surf », une navigation sur internet « protégée », on préfère nier le problème en tentant de bloquer les accès pour tous les utilisateurs potentiels. Comme si ces sites n’étaient pas accessibles par ailleurs, dans les cybercafés, à la maison, … Comme si les systèmes de filtrages d’internet étaient réellement performants…

Cette méconnaissance des usages et des pratiques du réseau me fait penser, comme c’est bizarre, à la loi DADVSI, qui vient de sortir du Conseil Constitutionnel encore plus répressive qu’avant d’y être entrée…

Sun, blog and fun

Pendant les vacances, quelques activités reposantes testées pour vous :
– Gloussez bêtement devant les défis de la Silent Library (âmes sensibles s’abstenir)
– Remplissez votre baladeur mp3 des centaines de morceaux en accès libre de SXSW2006 (téléchargez un client BitTorrent avant)
– Contemplez sans fin ce tableau mouvant
– Et n’oubliez pas d’arroser les fleurs !

So long, RDN

Tiens, ça m’avait échappé : RDN (Resources Discovery network), le réseau de ressources collaboratif anglais patronné par le JISC, dont on connaît surtout la base de signets, a changé de nom pour s’appeler Intute. Nouvelle interface, nouveau nom : voilà une bonne occasion de redécouvrir les richesses du site : pour chaque secteur (Sciences, SHS, LSH, Santé), Intute propose, en plus des milliers de sites sélectionnés, une liste de revues électroniques, un moteur de recherche dans les archives ouvertes (Harvester, un moissonneur OAI, si j’ai bien compris), des chronologies, un agenda des conférences et autres manifestations, des tutoriels… Et puis aussi :
– des fils RSS en pagaille
– un moteur de recherche à inclure dans votre propre site (version light ou version luxe)
– un module de personnalisation (MyIntute) pour sauvegarder ses recherches
– des accès z3950, SRW et OAI
Et tout ça, comment ça marche ? Grâce au soutien du JISC bien sûr, mais aussi à l’investissement des 7 universités qui participent au projet, et de leurs partenaires (le Wellcome Trust, et quelques autres organismes de recherche).

Update : en fait le lancement du nouveau site est prévu pour demain (13/07), c’est donc un scoop que vous offre là Marlene’s corner !! :-))

Biowizard

Biowizard est un portail de recherche en biologie et autres sciences biomédicales qui exploite un certain nombre de fonctionnalités 2.0 à partir de Pubmed : on peut noter les articles consultés, les commenter, les partager (après enregistrement préalable)…

Il y a aussi le Labwizard, volet « social » de cette ressource, qui permet de se créer un profil, de lister ses publications, d’afficher ses thématiques de recherche puis éventuellement d’échanger avec d’autres membres du réseau.

On commence à en voir pas mal, des sites de ce type, du moins en sciences « dures ». Il semble que les sciences sociales aient plus de mal à décoller du web 1.0 😉

Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix ?

Petite mise au point chez Inside Google Book Search sur ce qu’on peut trouver dans le projet GBS :
– des livres complets : tombés dans le domaine public, ou dont l’accès libre a été autorisé par l’auteur ou l’éditeur
– quelques pages de livres : en général 3 pages maxi, pour inciter le lecteur potentiel à acheter l’ouvrage complet (via des liens vers les sites des éditeurs)
– quelques extraits de livres : en général 3 paragraphes, pour vérifier que c’est bien le livre que vous cherchez ; entrent dans cette catégorie les livres encore sous copyright issus des collections numérisées des bibliothèques partenaires de Google
– des références bibliographiques : pour les ouvrages de référence, pas de texte disponible, juste des notices.
Dans tous les cas, on trouve des liens vers les sites des éditeurs ou les sites de libraires en ligne ; il me semblait aussi qu’il y aurait des liens vers les bibliothèques partenaires du projet, mais peut-être est-ce limité à la zone géographique de ces bibliothèques ?

Le mondial du livre

Ca y est, la World e-book Fair a démarré hier ; pour célébrer les 35 ans du Projet Gutenberg, plusieurs milliers de livres en ligne sont accessibles gratuitement. En effet, en plus des ouvrages du domaine public disponibles via Gutenberg, tous les titres diffusés normalement sur abonnement par l’autre partenaire de l’opération, le consortium World e-book Library, sont aussi accessibles librement jusqu’au 04/08/06. Il y a aussi des audiobooks, des livres pour enfants, et même des livres en français.


juillet 2006
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.