Archive for the 'Services innovants' Category



Quoi de neuf chez Worldcat ?

2899179645_902e826fa6_m.jpgIl se passe toujours quelquechose chez Worldcat :
– Les usagers (authentifiés) peuvent ajouter des tags. Un moteur de recherche dans les tags est dans les tuyaux.
– Bien sûr une version compatible i-phone existe depuis fin août (référencée sur le site d’Apple).
– Début novembre est organisé le Worldcat Hackathon, rendez-vous des codeurs, développeurs et autres geeks de tout poil pour exercer leur créativité avec Worldcat, ses données et ses API et autres webservices (Identities et xisbn entre autres).
– J’en profite pour rappeler l’existence du blog de Worldcat, ainsi que pour signaler la liste des fils rss d’OCLC, ça peut servir.

[photo : Jeremy Brooks]

Hypothèses

05eaddaaf674726c1de5102e3c0e1c58.jpgLe centre pour l’édition électronique ouverte, opérateur de revues.org, lance Hypothèses.org, une plateforme de blogs destinée – si j’ai bien compris – à héberger les blogs des revues, nommés ici ‘carnets de recherche’, sans doute en référence aux carnets de laboratoires. Comme pour les revues, les blogs seront soumis à un processus de sélection (pas encore arrêté), et « […] en aucun cas, les carnets de recherches d’Hypotheses.org ne pourront tenir lieu d’espace de publication d’articles ou de chapitres définitifs. Au contraire, les carnets sont destinés à préparer, accompagner, faciliter le travail d’édition du projet éditorial, ou/puis à accompagner, valoriser ou prolonger le projet éditorial achevé. » Et en plus la plateforme est Zotero-friendly : on peut récupérer les posts proprement dans Zotero pour éventuellement les citer dans une bibliographie.

Plutôt de bonnes idées, non ?
[photo : culture.culte]

Métaphysique du Tube

d41a58d3c283f243d5ad21a635c856d5.jpgVidéo et contenus académiques s’unissent de plus en plus souvent, a priori pour le meilleur :
The University Tube est un site spécialisé dans le partage de vidéos provenant d’universités et de grandes écoles américaines.
– Le Research channel (à peu près l’équivalent de notre CERIMES) a ouvert sa page sur YouTube.
– Le CERIMES himself (ainsi que l’Institut National de l’Audiovisuel, la Cité des Sciences et de l’Industrie, entre autres) met ses vidéos à la disposition de tous sur Dailymotion, dans le cadre du programme Official content, conçu pour « permettre aux professionnels de diffuser et partager leurs contenus à travers sa plateforme ».

Aller là où vont les utilisateurs : ça commence à prendre 😉
[photo : Eva the weaver]

TOCosphère

b5c8d75d6b66795958dd9d70f1fdee48.jpgLe JISC, encore lui, finance jusqu’en 2009 le projet ticTOCS : il s’agit de fédérer en un seul point d’entrée les flis rss des sommaires (TOCS = Table Of Contents) des revues scientifiques qui en proposent, à savoir plus de 7000 fils produits par une quarantaine d’éditeurs (données d’octobre 2006, donc ça doit être pus maintenant). Le but est de faciliter la vie de l’enseignant-chercheur en lui proposant une interface simple pour suivre les fils de son choix et la possibilité de réutiliser les données (pour les republier sur sa page perso, celle de son laboratoire, son ENT…). On pourra consulter l’annuaire des fils rss constitué de fait, et des fonctionnalités d’export sont également prévues – Refworks fait partie des partenaires du projet. En attendant la mise en production, on trouvera sur le blog de ticTOCS des liens vers les sommaires en RSS actuellement disponibles chez les éditeurs.
[Crédit photo : mandark]

Mini-boîte

medium_164837322_834e38ad66_m.jpgThe European Library, on (n’)en a (pas beaucoup) parlé suite aux journées de décembre à la BNF. Mais c’est un projet qui avance tout de même et propose quelques nouveautés, notamment :
– une lettre d’info mensuelle
– une mini-boîte de recherche toute neuve à insérer sur son propre site web.
– on peut signaler aussi dans la même thématique le blog du projet de la bibliothèque numérique européenne.

ebounce

ebounce.info est une suite de mashups : un ensemble d’outils tournés vers la santé et la nutrition, qui permettent de faire des recherches dans pubmed, de lire des fils rss, de rechercher des images… Il utilise les fameuses API dont je parlais l’autre jour.

Ce que j’ai trouvé d’intéressant, c’est d’abord la possibilité de stocker les résultats de recherche dans un espace (le Clipboard, accessible après enregistrement) qui peut être privé ou public, et donc partageable (un exemple vite fait) . Ca m’a fait penser à Squidoo : on peut afficher les posts, résumés d’articles, liens, images de façon structurée sur une seule page.

Et puis aussi le Query maker, qui créé à la demande une requête sur une douzaine de sites scientifiques (Scirus, Connotea…) et de moteurs de recherche (G bien sûr, mais aussi Internet Archive ou Wikipedia).

Enfin Nutriputri intéressera sans doute les férus de nutrition : ça permet entre autres d’afficher la composition des différents aliments, en fonction de leur quantité (enfin, d’après ce que j’ai compris, mais je ne suis pas spécialiste).

Connotea for two

Connotea vient de s’offrir une nouvelle page d’accueil (avec un méga-nuage de tags) et de nouvelles fonctionnalités , c’est l’occasion de rappeler à quoi ça sert et comment ça marche :
Développé par une équipe de Nature, la prestigieuse revue scientifique, Connotea vise à permettre aux chercheurs de gérer et de partager leurs informations. Il se base sur del.icio.us, le gestionnaire de bookmarks pionnier de la catégorie, dont les fonctionnalités « sociales » ont été adaptées à la gestion de références scientifiques en ligne.

Comment ça marche ?
Comme del.icio.us, Connotea propose des bookmarklets, ces espèces de boutons que l’on glisse sur sa barre d’outils et qui permettent d’automatiser certaines fonctions, en l’occurence l’ouverture de votre compte sur Connotea, et l’ajout d’une nouvelle référence.
Quand j’ai trouvé un article de revue intéressant, je clique sur le bookmarklet qui lance Connotea, les informations de base (titre et auteur) sont pré-saisies, je peux les compléter et leur ajouter un tag (à noter, connotea permet de créer des tags avec plusieurs mots si on les met entre guillemets, contrairement à del.icio.us qui est uniterme). Je peux voir la liste des autres personnes qui ont utilisé ce tag ou qui ont taggué cet article, d’autres tags en rapport avec cet article, etc. Il existe également des fonctionnalités pour partager ses trouvailles au sein de groupes, pour importer/exporter ses références, pour faire des liens vers le résolveur de liens de sa bibliothèque, etc.

L’actualité de Connotea c’est la mise en place d’un outil de tagging pour les archives utilisant le logiciel e-prints, qui permet, si j’ai bien compris, d’une part d’ajouter des tags aux documents déposés dans ces archives, et d’autre part de voir quels sont les tags qui ont été assignés aux documents par les autres utilisateurs de Connotea ou del.icio.us (ça marche pour les 2, c’est le même code).

Tout ceci et bien plus encore est expliqué dans une vidéo de présentation assez bien faite.

Undergratuate virtual library

Encore une initiative intéressante des bibliothèques de l’Université du Minnesota (j’y peux rien, si ce sont toujours les mêmes qui font des trucs intéressants) : l’Undergratuate Virtual Library est le point d’entrée spécifique aux étudiants de premier cycle. On y trouve par exemple :
– un accès par thème (voir par exemple droit ou sciences de l’ingénieur) qui propose un encart de recherche fédérée dans un groupe de bases spécifiques (dont on peut toujours voir la liste grâce au bouton « What am I searching ? ») et liste l’ensemble des ressources disponibles sur le thème ou autour du thème (ressources + générales, outils type Refworks, liens vers la bibliothèque de référence…)
– un tutoriel d’aide à la recherche documentaire (Quickstudy) plutôt bien fait
– l’assignment calculator, qui détaille les différentes étapes à suivre pour rendre son devoir à temps (on peut même recevoir un rappel des choses à faire par mail)
– un encart Full text Finder pour trouver rapidement un article de périodique
– des liens rapides vers les différentes rubriques du site de la bibliothèque
– des trucs et astuces, sortes de brèves qui mettent en avant les ressources et fonctionnalités du site de façon aléatoire.

Simplification dans la présentation des ressources et des modes de recherche, contenus pratiques : bel exemple de réalisation orientée utilisateur.

TOCs’n’RoSS

Emerald, éditeur de revues de management, business et sciences de l’info – ces 3 disciplines seraient-elles liées ? ;-), Emerald, disais-je, vient d’annoncer un projet coorganisé avec le JISC qui vise à développer un système d’envoi automatique des sommaires des revues via RSS vers les catalogues de bibliothèques. La partie technique est assurée par Talis, un éditeur de solutions de gestion de bibliothèques (de SIGB, quoi).

Ce système, TOCSRoSS, génèrera des fils rss depuis le serveur de l’éditeur qui pourront être récupérés automatiquement par les SIGB disposant d’un plug-in adéquat.

L’outil sera développé en open source, et donc a priori réutilisable par d’autres éditeurs ou fournisseurs de SIGB. Une démo devrait être disponible en juillet 2006.

Pourquoi j’aime le site de la bibliothèque de Laval

J’aime le site de la bibliothèque de l’Université de Laval (au Canada), depuis toujours. C’est une des premières bibliothèques francophones (à ma connaissance) à avoir conçu son site web non pas comme une vitrine, mais comme une véritable plateforme de services à l’usager. Et à y avoir investi du personnel : les guides thématiques sur les ressources web et papier de la bibliothèque, véritables mines d’information claires et bien structurées (par exemple pour le droit international public, ou la pharmacie) sont une activité à part entière dans le travail des bibliothécaires, pas une vague liste de signets mise à jour une fois tous les 2 ans…

La bibliothèque de l’Université de Laval vient de rénover son site, et c’est encore mieux : sur la page d’accueil, un accès à double voire triple entrée : soit par l’un des portails thématiques, soit par type de ressource ou de service, soit encore par profil utilisateur (professeur, étudiant…) ainsi qu’un gros plan sur les moyens de contacter la bibliothèque ; dans chaque rubrique, des liens vers une personne référente, vers d’autres rubriques pertinentes, bref une approche résolument tournée vers l’utilisateur, que l’on voit encore trop rarement en BU par chez nous.


août 2020
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.