Le peer-review, c’est fini ?

C’est la question que pose Alison Mc Cook dans cet article de The Scientist : en effet, la nécessité pour les chercheurs d’établir leur réputation en publiant dans des revues au top niveau conduit à l’encombrement des circuits de validation de ces revues. Le nombre croissant de contributions proposées aux comités de lectures, et donc de contributions rejetées, alimente la grogne chez les auteurs. Le système est remis en cause sur son efficacité même :
« En 1998, lors d’une étude destinée à évaluer le peer-review, des chercheurs ont introduit intentionnellent 8 erreurs dans une proposition d’article de recherche. Plus de 200 reviewers ont pu identifier seulemtn 2 erreurs. La même année, un article d’Annals of emergency medicine a montré que les reviewers ne repéraient pas les 2/3 des erreurs d’un manuscrit bidon. »

Des pistes sont à l’étude pour une évolution du système : la suppression de l’anonymat des reviewers, l’open peer-review, la recommandation ou l’exclusion de certains reviewers… (à ce sujet, voir l’article de Gerry McKiernan « Five easy pieces : Alternative peer review in the internet age« ). On va dire que je me répète, mais l’Open Access est aussi un moyen de faire changer le système en accordant plus d’importance au contenu des articles qu’au facteur d’impact des revues qui les publient.

Publicités

0 Responses to “Le peer-review, c’est fini ?”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




février 2006
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :