Plus fort que le factor

medium_rock.jpgVoilà quelquechose dont on a, à mon avis, pas fini d’entendre parler : l’eigenfactor. Il s’agit d’un outil d’évaluation des revues scientifiques, concurrent du facteur d’impact (« impact factor » en VO) mis au point par Eugene Garfield dans les années 60. C’est en fait un projet de recherche mené par Ted & Carl Bergstrom de l’Université de Washington, qui vise à développer de nouvelles méthodes d’évaluation de la recherche. Ce qui est intéressant ici, c’est que le projet prend en compte une échelle d’évaluation + importante (tout le réseau), qu’il traite aussi les citations dans les thèses, les magazines… et qu’il est lié à une autre réalisation du tandem Bergstrom, journalprices.com (dont j’avais parlé dans Biblioacid en novembre 2005), ce qui lui permet de fournir des informations tarifaires sur les revues analysées, et si ça c’est pas de la valeur ajoutée… Le tout en libre accès naturellement.

Certes ce n’est pour l’instant qu’un projet, et c’est pas demain que le célèbre Impact Factor sera détrôné, mais quand même, c’est un indicateur à suivre de près.

Advertisements

0 Responses to “Plus fort que le factor”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mars 2007
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :