Des outils pour les acquisitions

2420094600_f7c08c050a_m.jpgJe suis tombée ces derniers temps sur plusieurs outils de repérage, qui m’ont l’air utiles pour les personnes en charge des acquisitions, notamment en BU ; je me dis d’ailleurs que si, comme le subodore DB, le profil de l’acquéreur disparaît dans sa forme actuelle, au profit d’une plus grande polyvalence, autant se familiariser tout de suite avec ces ressources :

– J’ai déjà parlé d’e-reference ratings du Library Journal, pour les produits électroniques

– Pour l’informatique et les technologies, The tech static propose tous les mois des critiques d’ouvrages spécialisés

Librarything recense aussi plus de 552 000 critiques (pour 251 000 ouvrages) – le programme LT Early reviewers permet même de recevoir un exemplaire d’un ouvrage que l’on s’engage à commenter.

Côté francophone, je suis avec intérêt nonfiction.fr – mais je n’ai pas encore testé la version papier qui sort ces jours-ci, d’ailleurs je me demande ce que le kioskier va me donner quand je vais lui demander s’il a « none fikchione » … 🙂

Modeste pendant de LT, Babelio propose plus de 10 000 critiques, plus orientées fiction que documentaire, ne semble-t-il comme ça à vue de nez.

Et puis j’ai eu l’idée d’aller voir sur Wikipoldoc… mais les spams et le manque d’actualité des informations ont eu raison de ma bonne volonté. L’initiative était pourtant bonne, mais il eût fallu trouver des moyens de l’alimenter dans la durée. A ce sujet, j’ai une suggestion : pourquoi ne pas faire travailler les élèves d’IUT, de l’ENSSIB là dessus ? Je suis sûre que nombre d’enseignants font faire des bibliographies ou bien des recensements d’outils de référence sur des sujets divers et variés, qui restent inexploités une fois rendus : pourquoi ne leur demanderait-on pas de les mettre en ligne sur Wikipoldoc ? Le fait de savoir que leur production sera mise en ligne motiverait les étudiants pour faire un travail plus rigoureux. Et la validation, alors ? Et bien disons qu’il vaut sans doute mieux avoir un wiki actif, même avec quelques erreurs (quoique, les enseignants et modérateurs sont là pour rectifier le tir, non ?), qu’un wiki mort, enfin, il me semble.
[photo gbaku]

Publicités

3 Responses to “Des outils pour les acquisitions”


  1. 1 bibliobsession 30/11/2008 à 00:00

    Hello, à venir un billet sur le sujet sur mon blog. Wikipoldoc repose sur un réel besoin que tu soulignes, mais est mal conçu (je le dis facilement puisque j’ai participé à sa mise en place). il existe désormais un autre outil vraiment adapté et à promouvoir sur la veille pour les acquisitions… qui devine ? suspens ! 😉

  2. 3 dbourrion 29/11/2008 à 00:00

     » A ce sujet, j’ai une suggestion : pourquoi ne pas faire travailler les élèves d’IUT, de l’ENSSIB là dessus ?  » : les grands esprits se rencontrent. PK, du temps de notre jeunesse commune à l’ENSSIB, avait déjà effleuré le sujet là mais…

    Bah, les bonnes idées finissent toujours par être mise en application, non ?…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




novembre 2008
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :