Temps de veille

Resourceshelf rapporte les résultats d’une enquête menée par l’Université de Göteborg sur les activités de recherche d’information et de veille de différents groupes professionnels (des infirmières, des enseignants et des bibliothécaires ont été observés) :

« Les bibliothécaires diffèrent des enseignants et des infirmières en cela que la recherche d’information est essentielle à leur profession. Cependant, comme les enseignants, les bibliothécaires interrogés ont répondu n’avoir jamais été formés à la veille. Le temps de travail dédiée aux activités telles que la consultation de la littérature professionnelle est rare dans les 3 groupes étudiés, et ceci bien que les bibliothécaires puissent bénéficier d’un accès à une information considérable sur leur lieu de travail. »

A peu près au même moment est sortie la dernière enquête sur les bibliothécaires universitaires menée par le Primary Research Group ; elle s’est penchée cette fois sur leur usage des blogs, de la littérature professionnelle, des conférences et leur participation associative. Voici les quelques résultats disponibles en ligne gratuitement (merci encore à Resourceshelf – le rapport complet coûte 85$ !) :

– les professionnels consacrent en moyenne 22,26 minutes par jour à la lecture de la presse professionnelle au format papier (31 minutes pour les plus de 60 ans)

– les moins de 30 passent 19 minutes quotidiennes à la consultation des blogs professionnels

– les listes de diffusion continuent à intéresser surtout ceux qui ont entre 10 et 20 ans d’expérience (qui déclarent y consacrer 23,12 minutes par jour en moyenne)

– 72% des sondés font partie d’une association professionnelle

– les professionnels chargés du service public sont ceux qui assistent le moins à des conférences

Disons que ça fait, papier + électronique compris, à peu près 2 heures hebdomadaires de veille : ça vous paraît beaucoup ? Peu ? Vous y passez combien de temps, à cette veille, vous ?

[photo : quinn.anya]

Publicités

5 Responses to “Temps de veille”


  1. 1 temps 09/03/2010 à 04:33

    Je pense qu’il est difficile de classer cette activité par profession. Ce sont les conditions de travaille qui vont impliqué les possibilités ou encore l’envie d’une recherche d’informations.
    Si le bibliothécaire doit passer tant d’heures derrière un comptoir, classer tant de livres dans la journée, il est fort possible qu’il n’ai plus de temps à accorder à sa curiosité. Nous pouvons encore rencontrer dans un même service 50 personnes qui n’ont qu’une poignée d’heure à produire dans la semaine et développent leurs relations, ces mêmes personnes maintenant la 51ème personne sous pression à 10 heures par jour en se relayant. Cordialement

  2. 2 liberlibri 08/03/2010 à 09:39

    De mon côté, je dirais une petite demi-heure par jour sur mes heures de travail. J’allonge parfois ce temps si toutes mes autres activités sont à jour mais ça arrive très rarement.
    J’ai plus de mal à quantifier le temps de veille passé chez moi, qui est indissociablement lié au temps de rédaction des billets du blog. Je sais qu’il représente plusieurs heures par semaine mais je suis incapable de le mesurer plus précisément.
    Plus le temps passe et plus je me rends compte que ce temps m’est indispensable, un peu comme l’analyste qui ne peut pas prendre de patients s’il n’est pas lui-même en thérapie !

  3. 3 Sous la poussière 08/03/2010 à 08:15

    Pour ma part, je compte environ deux heures par semaine dans le cadre du travail, mais l’activité de veille déborde sur le temps personnel (soirées, week-end). La faute aux réseaux et au mélange des flux rss boulot/privé. Mais j’aime ça 🙂
    Dans ces deux heures, je compte le temps nécessaire pour feuilleter les ressources (essentiellement les flux rss + les listes de discussion – je dépouille de façon systématique mon agrégateur et ma boîte mail; pour Twitter, j’ai une liste de comptes « top » pour ne pas rater les infos essentielles); en revanche, le temps de lecture des longs documents n’entre pas dans ce compte.

    J’ai la chance d’avoir fait inscrire l’activité de veille pro dans mon cahier des charges. Je suis responsable de la veille sur toutes les questions numériques (archivage électronique, numérisation, archives et web, electronic records management etc.) pour l’ensemble de mon service, et je diffuse les infos de manière ad hoc. Sans ça, je ne pourrais sans doute pas justifuer de consacrer une demi-heure par jour à cette activité.


  1. 1 links for 2010-03-09 « Ikan66 Rétrolien sur 09/03/2010 à 15:05
  2. 2 Temps de veille « Marlène’s corner « Rétrolien sur 08/03/2010 à 19:18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mars 2010
L M M J V S D
« Fév   Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :