Archive pour mars 2006



Postgenomic

Postgenomic est une initiative très intéressante : 200 blogs sur les sciences de la vie sont suivis et analysés pour dégager des tendances sur les thèmes de recherche, les articles les plus cités, les tags les plus utilisés… L’objectif du projet (à l’initiative de bloggueurs chercheurs dans le domaine bioinformatique) est de créer une archive de compte-rendus (« reviews ») d’articles et de conférences scientifiques. Ce type d’outil, qui constitue une première étape dans un circuit de validation des publications via les blogs, devrait prendre de l’importance vu la croissance des blogs dans le milieu scientifique. Ce serait bien que d’autres disciplines suivent… [via OAN]

Des nouvelles de Hollande

Non, je ne vais pas vous parler du secrétaire du PS, mais de notre éditeur scientifique préféré, Elsevier :

– La BU de Cambridge (UK) vient d’annoncer son acquisition de la totalité des archives de Science Direct, en plus de ses abonnements courants. Bien sûr pas d’info sur le coût de l’opération, mais si une seule université peut se le payer, ça ne doit pas être insurmontable ? Quoi que, comme le soulignait encore récemment le fameux rapport de la Cour des Comptes, en matière de budgets d’acquisition, nous n’avons pas les mêmes valeurs que nos collègues européens… Là où c’est de toutes façons une « bonne » opération, c’est qu’en s’abonnant à Science Direct, on est sûr d’avoir accès à tous les titres du catalogue, tout le temps. Ce qui n’est visiblement pas le cas quand on s’abonne à la Freedom collection, si l’on en croit les débats en cours sur la BIMPE : la collection en question ne serait en effet pas des plus stables ; des titres entrent et sortent régulièrement, les accès varient selon les établissements… Finalement, l’UTL (Unique Title List) qui était proposée au départ n’était peut-être pas une si mauvaise solution ?

– Un accès aux pre-prints validés par les revues du groupe (« Accepted manuscripts ») depuis Science Direct (communiqué de presse) est proposé depuis février, ainsi qu’une fonctionnalité d’export direct dans Refworks

– Encore une analyse de Scopus

– Et pour finir une présentation sur l’archivage des publications électroniques par la Bibliothèque Nationale de Hollande, proposée lors de la 8ème conférence internationale de Bielefeld (ALL), dont une partie des interventions est archivée dans E-LIS.

Update : toutes les interventions de la 8ème conférence de Bielefeld sont disponibles à l’adresse http://tinyurl.com/ksoc4

Serials pour les happy few

Le numéro de mars de Serials propose, uniquement à ses abonnés (grrr….) – une poignée de privilégiés en France, même l’enssib ne l’a pas – une série d’articles consacrés aux e-books.

Archives ouvertes et spaghettis

Dans un post sur Caveat lector, Dorothea Salo nous fait partager ses réponses aux questions de bibliothécaires venus profiter de son expérience avec l’archive institutionnelle ouverte de son établissement. Ze big question, c’est « 1/ comment faire pour peupler son archive, et 2/ de préférence sans que ça entraîne du boulot supplémentaire ?« .

Côté réponses, hélàs, pas de scoop : 1/ à part rendre le dépôt obligatoire pour les chercheurs, ce qui ne dépend généralement pas de la bibliothèque, il n’y a pas de recette miracle, et 2/ faut pas rêver, ce n’est pas possible : le bibliothécaire doit soit déposer à la place des chercheurs, soit montrer aux chercheurs comment déposer, soit promouvoir l’archive et aller à la rencontre des chercheurs… Bref rien ne se fait sans un minimum d’investissement pour la bibliothèque (mais on peut supposer que si elle se charge de ce type de dossier, c’est qu’elle à des ressources à y consacrer ? Non ?), et pas seulement au niveau technique.

En tout cas visiblement il ne faut pas s’attendre à des résultats trop rapides : Dorothea est sur le job depuis 7 mois seulement, et les choses commencent tout juste à démarrer ; l’un de ses premiers contacts vient à peine de lui envoyer des articles à déposer – elle résume le processus avec une métaphore sur les spaghettis à peu près intraduisible (enfin, moi je n’y suis pas arrivée, si vous avez des suggestions, ça m’intéresse).

Amedeo

Amedeo propose un service de veille thématique qui couvre un grand nombre de spécialités médicales. Les données sont issues de Pubmed. On reçoit les références par e-mail toutes les semaines. Amedeo fait partie des sites édités par Flying Publisher, qui propose un grand nombre de ressources médicales en accès libre (Freebooks4doctors, Free Medical Journals, etc …)

Undergratuate virtual library

Encore une initiative intéressante des bibliothèques de l’Université du Minnesota (j’y peux rien, si ce sont toujours les mêmes qui font des trucs intéressants) : l’Undergratuate Virtual Library est le point d’entrée spécifique aux étudiants de premier cycle. On y trouve par exemple :
– un accès par thème (voir par exemple droit ou sciences de l’ingénieur) qui propose un encart de recherche fédérée dans un groupe de bases spécifiques (dont on peut toujours voir la liste grâce au bouton « What am I searching ? ») et liste l’ensemble des ressources disponibles sur le thème ou autour du thème (ressources + générales, outils type Refworks, liens vers la bibliothèque de référence…)
– un tutoriel d’aide à la recherche documentaire (Quickstudy) plutôt bien fait
– l’assignment calculator, qui détaille les différentes étapes à suivre pour rendre son devoir à temps (on peut même recevoir un rappel des choses à faire par mail)
– un encart Full text Finder pour trouver rapidement un article de périodique
– des liens rapides vers les différentes rubriques du site de la bibliothèque
– des trucs et astuces, sortes de brèves qui mettent en avant les ressources et fonctionnalités du site de façon aléatoire.

Simplification dans la présentation des ressources et des modes de recherche, contenus pratiques : bel exemple de réalisation orientée utilisateur.


mars 2006
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.