Archive pour mars 2007



Soft review

medium_408660933_3aa3697dc8_m.jpgDans ce post sur Academic productivity (« le guide de survie du checheur du 21ème siècle ;-)), Dario explore l’idée d’une utilisation des outils sociaux du web 2.0 comme des outils d’évaluation « soft » de l’activité scientifique. Il s’appuie notamment sur la dimension sociale des outils de gestion de références en ligne comme Connotea ou CiteUlike qui, s’ils sont considérés à l’échelle d’une communauté (institutionnelle ou disciplinaire), permettent d’afficher des tendances sur l’activité de recherche desdites communautés. La base du système, ce sont les métadonnées : les tags attachés aux articles et autres documents sélectionnés par les utilisateurs. Ensuite l’utilisation des fonctionnalités proposées par del.icio.us et autres outils de partage des bookmarks, comme la notion de popularité, ainsi que les possibilités d’annotation et de commentaire permettent une « pré-évaluation » des contenus qui peut constituer un indicateur utile.

Tout est plus (et mieux) détaillé dans le post et les commentaires ; lecture recommandée donc.

Ya des limites

medium_twit.jpgEn ce moment je vois pas mal de posts passer chez les bibliobloggueurs américains sur un site qui s’appelle Twitter. Je suis allée voir, j’ai tourné le truc dans tous les sens : rien, franchement je ne vois pas l’intérêt de ce réseau (on se parraine, on s’invite, on choisit ses « amis ») dont le but est juste d’afficher ce que l’on est en train de faire, un peu comme une webcam sans images… :-)) … mais c’est sans doute moi qui vieillis… Et bien sûr il y a un blog pour la communautés des twitters.

Tumblelog

medium_215218688_e33d3cd26e_m.jpgNouvelle variation autour du blog : le tumblelog. Il s’agit d’un blog version allégée, plus prévue pour les citations ou les liens commentés que pour les vrais bons gros posts. On peut aussi y mettre des images, des vidéos, des dialogues (?). En gros le tumblelog est au blog ce que le scrapbook (désolée Kotkot toujours pas de traduction satisfaisante) est au journal perso. Bien sûr une plateforme spécifique existe : Tumblr. Je vous laisse le soin de tester ça en grandeur nature 😉
[credit photo : Anosmia]

Sacré René !

medium_sticker-web.pngJe reviens 2 secondes sur les initiatives numériques de l’université Paris 5 René Descartes : outre la plateforme de blogs dont je parlais l’autre jour, sachez qu’il y a aussi un
RenéWiki
, censé devenir la base de connaissance de l’université. On y trouve des liens rangés par discipline, qui listent à la fois des projets, des formations, etc. Il y a aussi un glossaire plutôt bien fait, et des signets, comme ceux qu’on trouve dans les bibliothèques universitaires… Enfin, n’exagérons rien, le système est récent, il y a juste une trame de la Dewey avec 2 signets pour l’instant. Et une page par contre foisonnante pour les signets généralistes (avec plein de liens vers les archives ouvertes, l’éducation numérique, les podcasts…). Tout ça, c’est une bonne initiative, que j’applaudis à 2 mains. Je m’interroge juste sur la bibliothèque dans tout ça : j’ai regardé un peu partout, je n’ai vu nulle mention d’une collaboration avec le SCD, alors qu’a priori on reconnaît aux bibliothèques une compétence en la matière, si j’ai bien compris la diapo 27 de l’intervention de l’ABES lors de la réunion des directeurs de BU en janvier dernier. Peut-être qu’elle est naturelle, implicite ? Dommage qu’elle ne soit pas un peu plus affichée en tout cas.

Allez, assez de questions, je signale juste pour finir la journée numérique 2007 organisée chez René, sur le thème « Enseigner et apprendre à l’ère nomade », qu’Olivier a repéré en premier. Et qui sera retransmise en direct-live ici.


mars 2007
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.