Les bloggueurs dégagés

medium_270985698_a01eeb6299_o.jpgDans cet article d’Inside higher education, Steven Bell trouve que la biblioblogosphère est finalement bien consensuelle et polie, et qu’on est loin de l’espace de débat pourtant vendu par les tenants du 2.0. Pas de critiques, peu de discussions, sinon dans quelques commentaires – qui ont forcément moins d’audience que les posts -, une large part de recommendations de lecture de tel ou tel post « remarquable » : voilà à quoi se résume le monde des blogs de bibliothécaires, d’après l’auteur. Pas qu’il n’y ait pas de sujets à controverse : l’article du Library Journal dans lequel Michael Gorman affichait son peu d’estime pour les blogs et les bloggueurs a effectivement soulevé un tollé dans le microcosme bibliobloguesque. Mais personne n’a pris sa défense, ou tenté de présenter une position différente de celle des bloggueurs furibards. Pareil pour le concept de « bibliothèque 2.0 » : les quelques gentilles réserves qui ont été émises ont été vite supplantées par les défenseurs du phénomène, sans qu’il y ait de réel échange sur un sujet qui aurait largement mérité d’être un peu plus creusé. Bell pense que ce manque d’engagement général provient du complexe d’infériorité des SIB par rapport aux autres disciplines, entre autres.

Donc, contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’apathie bienveillante de la biblioblogosphère francophone n’est pas une exception… 😉
[crédit photo]

Publicités

5 Responses to “Les bloggueurs dégagés”


  1. 1 sophie 30/05/2007 à 00:00

    C’est gagné ! l’attaque a porté le débat aura-t-lieu ?

    je resterai dans une apathie qui me sied bien car l’essentiel est dit par bibliobsession, je note quand même le smiley 😉 final du billet qui ne laisse aucun doute sur la provocation et l’humour ?

  2. 2 Bibliobsession 29/05/2007 à 00:00

    A la lecture de l’article de N. Morin et toi et de ce billet je me pose quand même une question: de quoi parle-t-on? Quels débat enragés pourraient vous satisfaire toi et Nicolas M et ce qui déplore la prétendue Apathie de la biblioblogosphère?

    Je me demande si ce n’est pas calquer la malsaine volonté journalistique permanente de « débat contradictoire » (le sacro-saint) sur la biblioblogosphère. Mon idée de la biblioblogosphère est précisément celle relevée par BBourrion et PascalK dans leur enquête: celle d’un quasi réseau social sur la bibliothèque en général.(et les thèmes traités s’ouvrent aujourd’hui au delà du numérique). Et si les « débats enragés » ne se passent pas dans cette sphère, c’est peut-être et il me semble que c’est le cas aussi en dehors de la biblioblogosphère, que les débats enragés se font rares sur le thème des bibliothèques en général. Nous ne sommes plus au temps de grands modèles qui s’affrontent ou d’écoles, mais au temps ou les professionnels de la lecture publique se posent des questions et cherchent des réponses adaptées à leurs contextes dans un monde complexe…Cela explique pour une bonne part (à mon avis) que le terme d' »apathie » est à côté de la plaque. Et c’est peut-être pas une mauvaise chose que le biblioglogosphère ne soit pas une guerre de tranchée! Que veut-on à la fin? Si c’est prendre position pour ou contre l’ouverture le dimanche, c’est fait en un billet et ça mange pas de pain, mais ce n’est pas très intéressant comme débat…puisque ça dépend de chaque contexte. Si c’est réfléchir à des ouvertures possibles du monde des bibliothèques et des nouvelles pratiques ou encore des bonne pratiques à valoriser et faire connaître, ce n’est peut-être pas du « débat » (et encore) et ça m’intéresse plus. Enfin si on prend position pour les libertés numériques ça me semble important et en plus ça rencontre des échos (voir le nombre de commentaires des mes billets sur le musique numérique et les DRM…)

    Quand à la « bibliothèque 2.0 » des réserves ont été émises par N. Morin, mais la nouveauté du concept, des technologies en jeu et le profil des commentateurs et des producteurs de blog expliquent pour une part la rareté de celles-ci. Je ne doute pas que les nouveaux blogueurs qui arrivent et élergissent les thématiques poseront des questions et approfondiront ce thème, sans forcément créer « un débat ».

    De quel engagement parle-t-on enfin, on le sait quand même que la lecture publique n’a plus rien d’un sacerdoce laîque mais se veut un service public de qualité, ce qui n’implique pas les mêmes positionnements.

  3. 3 B&C 28/05/2007 à 00:00

    Bizarre, je trouve qu’au contraire il y a eu de bonnes contre-réactions aux USA sur la notion de biblio 2.0 :

    les débats sur la wikipedia anglophones

    et plusieurs blogs « conservateurs » comme the Annoyed Librarian

  4. 4 Lully 28/05/2007 à 00:00

    On demande des blogueurs engagés, pas des blogueurs enragés !

  5. 5 dbourrion 28/05/2007 à 00:00

    Je sens que je vais arrêter d’être apathique, moi…

    « Pourquoi est-il tellement méchant ?? PARCE QUE !!! » 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mai 2007
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :