Archive pour avril 2008



Nouvelle mouture pour le Jurisguide

14f6c188260c09bd44576ad13a65219b.jpgJuristes de tout poil, réjouissez-vous : le Jurisguide, un guide exhaustif des ressources documentaires et pédagogiques dans les domaines juridiques, moribond depuis plusieurs années, vient d’accomplir sa mue : un nouvel habillage, un moteur de recherche, et des filsrss ! Bon, les ressources en ligne sont encore trop peu présentes, mais le guide s’appuie désormais sur un « système collaboratif et dynamique de gestion de contenu qui permet des mises à jour plus rapides et un enrichissement régulier du site », selon l’annonce sur la liste Juriconnexion, ce qui augure plutôt bien de la suite.
[photo : fanchik]

Doc électronique pour les débutants (2/5) : Cycle de vie

Parce qu’un petit dessin vaut souvent mieux qu’un long discours, voici les étapes du cycle de vie d’une ressource électronique en bibliothèque :

Rien de définitif dans tout ça, disons que c’est un résumé graphique des processus généralement observés. Les négociations, si elles demeurent un « gros morceau », ne sont plus guère à la charge des établissements, mutualisation consortiale oblige. Les étapes les plus lourdes qui restent à gérer par les bibliothèques sont, selon moi, la formation, la communication et l’évaluation. Mais mon service est en vitesse de croisière : il est bien évident que pour une bibliothèque démarrant une collection électronique, les aspects de sélection et de mise en ligne sont prépondérants. La gestion des incidents, c’est tout le quotidien : les coupures d’accès, les « ça marche pas », les problèmes d’accès distant, etc.

Il est difficile de quantifier le temps à allouer à chaque étape : ça varie selon l’organisation de la gestion de la documentation électronique dans les établissements, selon le temps que chacun consacre à la veille, etc.

Des questions ?

Doc électronique pour les débutants (1/5) : Typologie

Allez, je tente une petite série de vulgarisation sur la doc élec, puisqu’il paraît que c’est compliqué pour beaucoup… Deux mots de contexte : je me restreins à ce que je connais, à savoir des contenus « textuels » que l’on retrouve essentiellement en BU (mais pas que), j’évacue tout ce qui est multimédia.
Les types de documents :
1a7e6a499f75f510460411382c932cd6.jpg– Les périodiques électroniques : ou revues électroniques, ou revues en ligne. L’unité documentaire est l’article. Plusieurs possibilités :

– la version électronique est une transcription à l’identique du texte intégral de la version papier. Valable surtout au début de l’apparition des revues en ligne, on en trouve de moins en moins : la plupart des contenus diffusés sont enrichis, ne serait-ce que par les différentes versions proposées (généralement pdf et html).

– la version électronique propose des contenus en + de la version papier : pre-prints, figures supplémentaires, données brutes, données multimédia

La notion de numéro est maintenue : on peut consulter les sommaires, par exemple.

– Les bases de données : Elles proposent le plus couramment des références bibliographiques, mais peuvent aussi proposer des informations factuelles (Kompass = données sur les entreprises) ou spécialisées (Chemical Abstracts : réactions chimiques, molécules…). De plus en plus souvent des possibilités de liens vers le texte intégral sont proposés, ce qui rend pour l’utilisateur les frontières de plus en plus floues entre les différentes ressources qui lui sont proposées. L’unité documentaire est la notice, ou la fiche de l’entreprise, ou la substance chimique…
f2cedb274695cded370ba42f508abc93.jpg– Les livres électroniques : Bien que la terminologie anglophone soit la même pour les 2 (e-book), on s’intéressera ici seulement aux contenus numériques, et pas aux supports de lecture (objets physiques). L’offre de contenus est en pleine effervescence, même si les questions autour des droits d’auteurs continuent de faire débat, notamment chez les éditeurs français. Le principe est de proposer à l’utilisateur un catalogue de titres préalablement sélectionnés par la bibliothèque dans différents formats. Il s’agit majoritairement d’ouvrages sous droits, mais des ouvrages du domaine public sont souvent proposés. On classe souvent dans cette rubrique les encyclopédies, qui me semble-t-il devraient faire l’objet d’une catégorie à part : on n’attend pas la même chose en terme de contenus et de fonctionnalités selon que l’on consulte les Techniques de l’Ingénieur ou un ouvrage d’informatique sur Numilog. L’unité documentaire est du coup plus difficile à déterminer : pour un bouquet de livres, c’est sans doute le livre, pour une encyclopédie, cela peut être l’article, ou le paragraphe.ecd0b2603c06b5f530db975100a5be7f.jpg

– Les hybrides : Dans cette catégorie, non reconnue mais utile pour la démonstration, se trouvent les produits sur lesquels on peut trouver dans une même offre aussi bien des périodiques en texte intégral, que des références bibliographiques ou des livres électroniques. Des exemples : les principales bases juridiques (JurisLamyLoz), Business Source Premier, je n’ai pas d’exemple qui me vient en sciences dures, vos suggestions sont les bienvenues….
Ils sont comptabilisés parmi les bases de données pour les enquêtes statistiques. Inutile de chercher une unité documentaire 🙂

Des termes à connaître :
Un bouquet = Ensemble des titres proposés dans une offre, il peut être thématique. On parle surtout de bouquets de périodiques, mais le terme peut s’appliquer aux livres électroniques ou aux bases de données

Une plateforme = Interface de consultation et d’interrogation des ressources. Plusieurs bases de données peuvent être interrogées depuis la même plateforme, et une base peut être interrogeable sur des plateformes différentes.

J’en ai oublié ? J’ai fait des erreurs ? Mes exemples ne vous plaisent pas ? Commentez, commentez…
[photos : thornj, Olibac, tikoman]

Le marché du mardi, n°10

57418c77ebf667a9ca208ab0c6ba490d.jpgIMAGES
– A l’instar de la Bibliothèque du Congrès il y a quelques mois, la Boston Public Library a mis en ligne sur Flickr près de 5000 photos et cartes postales (que l’on peut même localiser sur une carte), que les utilisateurs du site peuvent tagguer.
– Une vingtaine de vidéos en streaming chez Nature, en libre accès pour la plupart.

E-BOOKS
– L’éditeur MaranGraphics propose ses livres d’informatique et de loisirs en ligne gratuitement. Il y a une sélection spéciale « Etudiants », qui va du manuel d’algèbre au livre de cuisine, en passant par la méthode de guitare – les fichiers mp3 sont aussi fournis ! -, tout sur les chiots, le yoga ou le sudoku…
– De nombreux albums jeunesse sont à feuilleter librement chez LookyBook, histoire de voir avant d’acheter. On y retrouve critiques et recommandations.ba534445b292d22e7a87162abdea80f2.jpg

OPEN ACCESS
– Une idée qu’elle est bonne : les présentations et supports des interventions de l’Open Repositories Conference ’08 sont rassemblés dans l’archive ouverte de la conférence.
[photos : ecololo, fredpanassac]

Open peer, la suite

7d6f49f4395f09e4aa731c6d182bd0b3.jpgJ’avais relayé ici il y a quelques semaines l’expérience de peer-review ouverte menée par un chercheur de l’Université de Californie à San Diego pour la publication d’un ouvrage (sur les veux vidéo) aux presses du MIT. Il était curieux de comparer les résultats du processus de validation officiel avec celle ayant eu lieu sur son blog. Les résultats sont arrivés, et l’ouvrage a été accepté pour publication après quelques changements mineurs. Au final, le chercheur constate :

– que le nombre de commentaires conséquent (plus de 400) ne permet pas d’entretenir une véritable conversation avec les commentateurs

– que la plupart des commentateurs ont signé de leur nom, alors qu’ils pouvaient commenter anonymement

– que, contre toute attente, les commentaires étaient plutôt critiques que trop bienveillants

Pour l’éditeur, ce modèle de validation est victime de son succès : le grand nombre d’intervenants rend le travail de suivi (notamment éditorial) difficile à suivre. Il se dit néanmoins prêt à renouveller l’expérience.
[photo : marmotte73]

Le marché du mardi, n°9

a7f2ac7254f871d429280652ae506417.jpgUn marché du mardi qui sort le jeudi cette semaine, pour changer un peu.
2.0
– Un glossaire des blogs et des réseaux sociaux (en anglais, sorry)
– Une série de posts sur le web 2.0, plutôt bien faite : introduction, principes, applications, utilisateurs, syndication, folksonomies, intelligence collective et mashups.

TECHNO
PDFill : des outils pour faire des trucs avec des fichiers au format pdf – voir aussi PDFmenot
Userscripts : comme son nom l’indique – voir ceux proposés sur Twitter.

DOC ELEC
– de nouvelles plaquettes d’info chez Intute (sur l’environnement, la philo, les JO, la grossesse, etc…), ainsi qu’un tutoriel sur les études sur l’Europe.
Quamut : des tutoriels sur tout
– La page des collections numériques de Yale : une mine, mais attention certaines collections ne sont pas accessibles hors campus.
E-books in higher education : nearing the end of the era of hype ? : un bon article de Mark Nelson dans le dernier numéro d’Educause pour faire le point sur les e-books.

DIVERS
– Une bibliothèque des habits, qui prête non pas des livres mais des vêtements à des demandeurs d’emploi, pour les entretiens d’embauche. Ca se passe en Australie.
[photo : wallyg]

Recherche fédérée libre

84737f94c8dd7e4f540d55253d1ad404.jpgDans le cadre de leur contrat quadriennal, les bibliothèques universitaires de Grenoble (SICD1 et SICD2) ont en projet la mise en place d’un moteur de recherche fédérée. Après avoir exploré plusieurs pistes commerciales, et donc découragés par les coûts ;-), surtout en terme de maintenance, les bibliothécaires étudient à présent différentes solutions open source : DbWiz, Libraryfind, Summa, Xerxes, Pazpar2, voire Lucene (si tant est qu’on puisse le considérer comme métamoteur). Ils ont monté avec leurs collègues de Lyon 2 un groupe de travail au sein duquel ils comptent tester tous ces moteurs.

Si vous êtes dans la même démarche, vous êtes invités à rejoindre le groupe pour échanger et partager informations, réflexions, résultats des tests et des explorations…

Contact : lucie.albaret[AT]upmf-grenoble.fr ou mrf-libre[AT]grenet.fr
[photo : alain bachellier]


avril 2008
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.