L’art de la suppression

3604199703_24b0d7d21e_m.jpgDans Notes from a catastrophe : easing the pain of budget cuts, Barbara Fister propose quelques conseils pour faire des suppressions d’abonnements sans trop de heurts en ces temps de crise :

– Transparence : Communiquer régulièrement sur les raisons de ces suppressions, pour faire comprendre à la communauté ce qui se passe réellement dans le monde de l’IST – et pour éviter d’être soupçonné de mauvaise gestion, accessoirement…

– Collégialité : Associer les enseignants-chercheurs aux choix des titres à supprimer, tout en gardant l’autorité pour la décision finale – personne n’a dit que ce serait simple… 😉

– Equité : Il est important de tenir compte de la taille de chaque département, mais il est tout aussi important que chacun participe à l’effort global.

– Expertise : Les enseignants-chercheurs accepteront mieux les décisions de suppressions s’ils reconnaissent aux bibliothécaires une expertise pour tout ce qui concerne les ressources d’information, quel qu’en soit le support, et les services qui y sont associés (la formation par exemple). Cela suppose de promouvoir régulièrement les bibliothèques et leurs activités.

– Culture locale : Avoir une bonne connaissance du fonctionnement des structures de son établissement, y compris au sein des disciplines (connaître les personnes-relais).

– Pertinence : Discuter avec les enseignants pour définir ce qui est utile, comparer avec ce qui est utilisé ; détecter les besoins éventuels en formation des étudiants.

– Faire le premier pas : Commencer par supprimer ce qui peut l’être dans les journaux et magazines, avant consultation extérieure.

– Aide à la décision : Mettre en avant une pré-sélection de titres (couvrant des thématiques qui ne sont plus enseignées, dont les contenus sont disponibles en OA dans un délai raisonnable…). Proposer de substituer des titres par d’autres.

– Formation : Profiter de la discussion pour sensibiliser les enseignants aux enjeux de la communication scientifique globale, et promouvoir l’Open Access comme une alternative solide.

[photo : marestra]

Advertisements

0 Responses to “L’art de la suppression”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juin 2009
L M M J V S D
« Mai   Juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Licence

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

%d blogueurs aiment cette page :